Notre Comité

 


 

Quand as-tu rejoint l’association Orc’idée ?

En théorie janvier 2017. En pratique j'ai été Aide, puis Super-Aide, depuis… longtemps.

 

Quand et comment es-tu entrée dans le monde du jeu ?

Quand j'étais au gymnase, une amie m'a proposé de rejoindre sa table… c'était en 2005 (ou 2006 peut-être) et depuis je joue au moins une fois par semaine.

 

Quel est ton JDR préféré ? Et ton JDP ?

Mon JDR préféré c'est celui où je me fais plaisir. Et mon JDP préféré c'est celui que je gagne.

 

Plutôt MJ ou PJ ?

J'aime varier et passer d'un rôle à l'autre. Même si j'avoue que mon rôle préféré autour d'une table c'est assistant MJ, à savoir être PJ mais en ayant lu le livre et en pouvant donc aider (à sa demande bien sûr) le/la MJ en ressortant des points obscures de background et des bouts de règles improbables du troisième supplément de l'édition spéciale.

 

Et en version ADD, qui es-tu ?

Un Demi-Orc Barbare Chaotique-Neutre. Avec une grosse hache à deux mains ! Ah pardon, mal lu la question, qui suis-je, pas qui joue-je... Bon, alors si j'essaye de me transposer réalistement dans cet univers, je dirais que mon côté allergique aux réseaux-sociaux (et donc à moitié en dehors de la société) ferait de moi une demi-elfe ; que ma tendance avoir de quoi parer à (presque) toutes les éventualités dans mon sac ferait de moi une Ranger ; que comme je fais beaucoup de choses de ma vie je peux bi-classer ; que la deuxième classe serait logiquement Paladin, puisque j'ai sincèrement envie que tout le monde vive dans un monde meilleur (mais meilleur à mes yeux, hein, faut pas déconner). Et finalement pour l'alignement… quand j'étais jeune j'étais Neutre-Bonne mais plus je prends de l'expérience plus je deviens Chaotique-Bonne.

 

Ta race de prédilection, tout univers confondu ?

Les Orcs. C'est grand ; c'est fort ; c'est un peu bête… Bref c'est le bien. Par contre, quand je veux jouer un(e) fanatique extrémiste, étrangement, c'est un(e) humain(e)...

 

Ton personnage le plus mémorable ?

J'ai beaucoup de personnages dont je me souviens, mais il m'est complètement impossible d'en choisir un qui serait au dessus du lot. Du coup j'ai demandé aux gens avec lesquels je joue beaucoup… Et les neuf qui m'ont répondu ont cité treize personnages différents. Du coup j'en déduis que tous mes personnages sont mémorables.

 

Ta partie de JPD la plus mémorable ?

Un "Betrayal at the House on the Hill" où j'étais la traitresse nécromancienne et où tous les autres joueurs ont fini changé en zombies (y en a même qui en ont fait une chanson).

 

Ton édition d’Orc’idée préférée ?

Pour l'instant Errances Orientales, mais ça changera sans doute parce que chaque édition à venir a le potentiel de devenir ma préférée.

 

Et à part les jeux ?

Alors dans les passe-temps notables (et publiquement admissibles), soulignons que je suis chronométreuse (principalement de ski alpin mais aussi un peu de motocross et de triatlon, voir d'autres choses selon les besoins) et monitrice de tir au fusil d'assaut… ce qui explique pourquoi je parlais plus haut d'être multi-classée. Ah et j'ai quand même un job pour pouvoir payer ma connexion internet et m'acheter des livres de jdr. Mais oui, je dors aussi de temps en temps.

 

Un mot pour la postérité ?

Un seul ? Alors disons… Aléatoire.



Vous cherchez à contacter notre présidente? Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

 

Quand as-tu rejoint l’association Orc’idée?

En janvier 2011

 

Quand et comment es-tu entré dans le monde du jeu?

J’ai toujours adoré jouer, et j’ai beaucoup lu de Livre dont vous êtes le Héros. Je fais aussi partie de la génération à avoir découvert le JDR sur les tchats de Caramail. Je jouais énormément le soir sur internet. Malheureusement, mon statut de fille ne me permettait pas de jouer sur table, car les quelques rôlistes que je connaissais avaient bien trop peur des filles pour me laisser jouer avec eux. J’ai dû attendre d’avoir 18 ans pour enfin trouver un groupe qui était d’accord d’accueillir une fille dans ses rang.

 

Quel est ton JDR préféré? Et ton JDP?

C’est difficile à dire. Dans les jeux à univers, j'adore L5R, Capharnaüm, 7th Sea, sinon dans un autre genre, j’aime beaucoup INS/MV. Dans les jeux plus légers et modernes, j'adore Urban Shadows, HGMO et The Quiet Year (les deux derniers sont pas vraiment des JDR...). Côté jeu de plateau, c’est encore plus difficile. Mais le jeu auquel je joue le plus est sans doute Small World, car il est accessible aux non-joueurs.

 

Et en version ADD, qui es-tu?

D’après les nombreux tests qui circulent sur le net, je suis une demi-elfe druide neutre absolu. D’après Audrée, du comité, je suis une halfeline roublarde avec un malus en "rester tranquille". Je pense être un mélange des deux: halfeline druide neutre avec un malus en “rester tranquille” mais un bonus en “multi-tâche”. 

 

Ta race de prédilection, tout univers confondu?

Les Kenders! Je pense que si j’étais né dans l’univers de Krynn, je serais née Kender. En fait, je suis une Kender: chiante, impossible à décourager et tout le temps en train de dire des bêtises. (Cf question d'au-dessus)

 

Ton personnage le plus mémorable?

Periop, un halfelin que j’ai joué à Warhammer. Il était sincèrement persuadé d’être un grand héros et un grand guerrier, alors que c’était un vrai bras-cassé. Heureusement, il était utile pour détecter les pièges, volontairement ou pas.

Sinon je crois que ce brave Edward, fils interdit d'un ange et d'une démone à INS/MV était assez fabuleux. Un vrai petit con, un peu gentil au fond, mais surtout fouteur de merde... (mais qu'attendre d'autre d'un ange de Janus/démon de Crobal?)

 

Ta partie de JPD la plus mémorable? Et de JDR

Une partie de Pix un 31 décembre (ou était-ce déjà 1er?). On était tous pompettes et la première chose qu’on voyait dans chaque image, c’était une bite…

Quant à ma partie de JDR, je pense que c'est celle de Space Pirates, the Musical, qu'on a fait pour mes 30 ans. 

 

Plutôt MJ ou PJ ?

Les deux. J'ai longtemps été surtout PJ, puis j'ai fini par devenir MJ malgré moi ^^

 

Ton édition d’Orc’idée préférée?

En tant que joueuse, je pense que c’était l’édition “Tentacule”, en 2010. En tant qu’Orga, j’hésite en “Trop Meugnon” en 2012 et “Dice Attack" en 2017.

 

Et à part les jeux?

Je fais beaucoup de couture, un peu de pâtisserie. J’écris un peu, je lis beaucoup. Sinon je passe pas mal de mon temps à servir mes deux maîtres à m’occuper de mes deux chats et de mon mari. 

 

Un mot pour la postérité?

Ornithorynque… C’est un joli mot, ça, ornithorynque!



Quand as-tu rejoint l’association Orc’idée?

En 2009

 

Quand et comment es-tu entré dans le monde du jeu?

Il y a longtemps, par une fenêtre du deuxième étage. Mon père voulais faire du JDR. On lui a offerts les manuels de D&D. Finalement les manuels sont sur le point de tomber en morceaux à force d’avoir été utilisés, juste… pas par mon père.

 

Quel est ton JDR préféré? Et ton JDP?

Le Monde des ténèbres a été le jeu qui m’a fait réalisé qu’on peut avoir peur pendant une partie de jeu et aussi qu’on peut passer toute la partie sans lancer de dé sans gâcher l’expérience de jeu. Et Secrets of Zir’an et Château Falkentstein m’ont appri que tant que les joueurs s’amusent, ils peuvent bien jouer des demi-vampire mage de feu qui sont les grands méchants de l’histoire mais font semblant d’être du côté des gentils.

 Betrayal at the House on the Hill est mon jeu de plateau préféré car il est pratiquement rejouable à l’infini.

 

Et en version ADD, qui es-tu?

Un paladin loyal bon qui sert le bonheur général et l’abolition des conflits.

 

Ta race de prédilection, tout univers confondu?

Franchement? Humain. J’aime bien les humains.

 

Ton personnage le plus mémorable?

Err… Fifine? Fine lame, beau gosse, casé avec Georgette (grande, costaude, bûcherone, faut pas la contrarier…)

 

Ta partie de JDP la plus mémorable?

 [Silence radio]

 

Ton édition d’Orc’idée préférée?

Trop Meugnon!

 

Et à part les jeux?

Lire, écrire, crocheter, regarder des films, coudre, plier, jouer de la flûte, coller, broder, cartonner, étudier… on s’occupe comme on peut quoi.

 

Un mot pour la postérité?

Backpfeifengesicht un mot merveilleux, dommage qu’on ne l’aie pas en français, je vous laisse le soin d’aller chercher ce que ça veut dire.

 

Plutôt MJ ou PJ ?

J’aime mieux meujeuter que jouer.



Quand as-tu rejoint l’association Orc’idée?

En fait, je suis parmi les membres fondateurs de l’association au sens des articles 60 et suivants du Code civil. C’était en 1994 et j’en fus le premier secrétaire...

 

Quand et comment es-tu entré dans le monde du jeu?

Le jeu, dès l’enfance, forcément. Le jeu de société, en famille. Il y eut ensuite les livres dont vous êtes le héros, quand j’avais 11 ans, grâce à un voisin, avec qui je découvris l’Oeil noir et Maléfices, mais à dose homéopathique. Il y eut ensuite le Musée du jeu et ses initiations au jeu de rôle menées par les membres de l’Ombre du dé, club lausannois défunt (j’y ai découvert Paranoïa et Star Wars). Avant d’entrer dans un club à Montreux à 17 ans, La Geste ludique, qui fonctionne encore comme groupe d’amis multicampagnes. Et qui a ses deux conventions internes annuelles!

 

Quel est ton JDR préféré? Et ton JDP?

Hawkmoon, pour le nombre de parties joués, l’ambiance apportée par notre MJ attitré, et l’univers mêlant science décalée et Renaissance. En plus dans une Europe uchronique. Et Stormbringer/Elric. Car c’est le jeu que j’ai incarné pendant près de 20 ans comme MJ.

Quant aux jeux de plateau, c’est comme les films: une centaine me viennent aisément à l’esprit, selon l’humeur et la configuration. Je citerai notamment Deus (de mon cousin...), Metropolys, Jaipur, Res publica romana, Puerto Rico, L’année du dragon, Tigre et Euphrate, Villes et chevaliers (extension Catane), Le Seigneur des anneaux (La Confrontation), Sobek… sans oublier Path of Glory (mais c’est un wargame!).

 

Et en version ADD, qui es-tu?

Un magicien. Neutre évidemment.

 

Ta race de prédilection, tous univers confondus?

Demi-elfe, pour prendre les soucis des deux...comme les bénéfices. Et à cause du Seigneur des anneaux.

 

Ton personnage le plus mémorable?

Darl Reyliam, connétable serpent renégat engagé dans une lutte sans merci contre l’emprise grandissante de ses anciens compatriotes autant que contre ses propres tendances ataviques.

Univers de Hawkmoon,évidemment.

 

Ta partie de JDP la plus mémorable?

Il y en a tant! Celles où le destin bascule au dernier moment, où un plan longuement mûri déploie enfin ses effets. Où celles des plus gros fumbles, raisonnements foireux ou bluffs éventés. Sans oublier de nombreuses parties ludiques dans le sens le plus drôle du terme.

 

Plutôt MJ ou PJ ?

Longtemps les deux. Mais désormais PJ.

 

Ton édition d’Orc’idée préférée?

J’ai bien aimé celle de 2000, la seule fois où j’ai pu faire deux parties de jeu de rôle, qui étaient toutes deux très bonnes. Ou celle de 2005, avec un multitournois de jeux de plateau. En tant qu’orgas, la réussite d’une édition n’est pas fondée sur les mêmes critères que pour les joueurs. J’ai bien aimé la 20ème à La Tour-de-Peilz, parce que le cadre et les repères étaient différents. Tout comme 2015, notre retour à l’EPFL, mais un peu différemment.

 

Et à part les jeux?

Un peu de lecture, des films. Un tantinet de politique. Pas beaucoup de sport. Et pas mal de méta-professionnel...

 

Un mot pour la postérité?

Orc’idée forever, évidemment.

 



 

Quand as-tu rejoint l’association Orc’idée?

J’étais là dès le début, en 1992, avec le club Kaork (Moudon). L’association éponyme a été crée plus tard, mais le mouvement était lancé.

 

Quand et comment es-tu entré dans le monde du jeu? 

Comme beaucoup à cette époque, par le magazines (Jeux&Stratégie, Piranha puis Casus Belli). Et puis les livres sont vous êtes le héros… tout ça à la bibliothèque municipale. J’avais mis les deux mains dans l’engrenage.

Ensuite, j’ai croisé deux jeunes de mon collège qui parlaient de coups critique et de Gobelins...et me voilà découvrant le jdr avec D&D, Mega II et l’Appel de Cthulhu.

 

Quel est ton JDR préféré?

Oulàh. Dur dur comme question. Je dirais le dernier en date: L’Anneau unique. Mais si tu me lâches, je pourrai ajouter : SLA Industries, Whispering Vault, Warsaw, Wastburg, etc. Bon, y’a aussi Rêve de dragon.

 

Et ton JDP?

Tu me cherches, ma parole! Je dirai Junta, qui reste un must et Dune aussi. Diplo et baston, asymétrie et thème fort; c’est la bonne formule.

 

Et en version ADD, qui es-tu?

 Un prêtre chaotique bon, qui fait rire son dieu… et qui oublie ses sorts.

 

Ta race de prédilection, tout univers confondu?

 Bof, je n’ai pas trop de préférence, l’humain est tellement versatile. Mais si je devais choisir je prendrai un Stormer, créature artificielle, créée en cuve pour le combat; une bête de guerre, pas très futée mais polie, respectueuse des lois et tout. En plus quand elle est blessée elle régén...elle se sent mieux très vite.

 

Ton personnage le plus mémorable?

Je t’ai déjà parlé de mon prêtre à ADD? Ben voilà, frère Borin, bon vivant et gaffeur …

 

Ta partie de JPD la plus mémorable?

Une partie de tarot. Mener le Petit au bout avec une singlette en carreaux, ça le fait !

  

Plutôt MJ ou PJ ? 

MJ c’est sûr. Toutes ces histoires à mettre en scène. PJ c’est bien aussi, ceci dit.

 

Ton édition d’Orc’idée préférée?

Elles sont toutes mes préférées. Je me rappelle plus facilement des galères, comme quand on s’est mis en tête de cuire un chili con carne pour deux cent personnes … j’en frémis encore.

 

Et à part les jeux ?

La culture des framboises, la cuisine, les coopératives à taille humaine et la musique de chambre (agrémentée de guitares lourdes et d’une batterie).

 

Un mot pour la postérité?

Schlagevuk!

 



Quand as-tu rejoint l’association Orc’idée?

 A l’été 2010.

 

Quand et comment es-tu entré dans le monde du jeu?

 A 12 ans, durant un camp scolaire. Un pote avait une boîte d’initiation d’ADD 2ème édition, on a passé deux ou trois soirs à explorer un vieux manoir pour chasser un fantôme. Un peu plus tard, on lui a demandé la suite, et c’était parti pour une longue aventure.

 

Quel est ton JDR préféré? Et ton JDP?

 Apocalypse World. C’est un jeu qui a révolutionné ma façon de maîtriser. Il y a des outils incroyables dedans pour aider à l’improvisation, à la gestion du rythme, à la création du monde… et il laisse une liberté totale aux joueurs d’aller où ils veulent. Chaque fois que j’y joue, je suis impressionné par la facilité avec laquelle le système génère de l’histoire tout seul, mais toujours de manière intéressante.

 Côté JDP, probablement Twilight Imperium sur lequel j’ai passé quelques dizaines d’heures.

 

Et en version ADD, qui es-tu?

 Un mage, sans hésiter. Enchanteur ou illusionniste. Probablement humain, chaotique bon. Le plus inutile possible, j’ai une réputation à défendre à ce niveau. Ou j’avais, puisque ça fait quelques années que je n’ai pas retouché à D&D.

 

Ta race de prédilection, tout univers confondu?

 Les hobbits, version Terre du Milieu. Bilbo Baggins qui se lève le matin avec pour seule perspective de faire un gâteau, se promener et lire un livre au coin du feu en faisant des ronds de fumée, ça me parle.

 

Ton personnage le plus mémorable?

 Lord Dawan, un dandy britannique tragiquement décédé lorsqu’il a chargé Nyarlathotep en hurlant “pour George V”!

 

Ta partie de JDP la plus mémorable?

 Une partie de Twilight Imperium remportée à un cheveu près, après plus de 8h de jeu.

 

Ton édition d’Orc’idée préférée?

 L’édition Western, en 2013. Cette année là, Audrée, Alias et moi avons lancé un projet qui nous tenait à coeur, avec les cycles de conférences JDR’idée. Une belle occasion de réfléchir un peu à la pratique de notre loisir et d’écouter des conférenciers fantastiques. Ca a été beaucoup de travail à organiser, mais l’expérience en valait la peine. On a d’ailleurs continué en 2014, et on remet le couvert en 2015.

 

Et à part les jeux?

 La musique, puisque je fais de la harpe depuis plus longtemps que je ne fais du JDR. La lecture également, et une dose de jeux vidéos et de films pour compléter.

 

Un mot pour la postérité?

 Orc’idée c’est bon, mangez-en.

 



Quand as-tu rejoint l’association Orc’idée?

En 2014, pour l’édition anniversaire !

 

Quand et comment es-tu entré dans le monde du jeu?

J’ai eu la chance d’avoir des amis éclairés qui avaient été contaminés avant moi.

 

Plutôt MJ ou PJ ?

MJ, je meujeute environs 75% de mon temps de jeu, après j’ai aussi du plaisir en temps que joueur, mais à fréquence plus faible.

 

Plutôt campagne ou One-shot ?

Les deux, j’aime pouvoir développer un personnage (en temps que joueur) ou un univers (en temps que MJ) en campagne, mais j’aime aussi la liberté que permettent les one-shots.

 

Quel est ton JDR préféré? Et ton JDP?

Difficile de répondre pour le JDR car il y en a trop, si on exclut ceux que je crées je dirais Sens hexalogie pour son côté complètement barré, mais j’ai beaucoup d’affection pour Innomable et Don’t Rest Your Head aussi.

En JDP c’est dur aussi, mais parce que cela change tout le temps. Non vraiment, il y a des jeux que j’aime jouer un momment pui je ne peux plus les voir en peinture. Mais j’ai quand même un faible pour les jeux de plateau hybridés avec du JDR. Je citerai donc Betrayal at the House on the Hill et Above and Below !

 

Et en version ADD, qui es-tu?

Un humain biclassé roublard magicien je pense, avec un alignement franchement chaotique et sincèrement bon.

 

Ta race de prédilection, tout univers confondu?

Bon, ça dépends des univers quand même, parce que tout n’est pas toujours présent, mais j’ai quand même un faible pour les humains quand ils sont là, mais pour leur côté moins “carricatural”, ce qui n’est pas vrais dans tout les univers...

 

Ton personnage le plus mémorable?

Pour un jeu sur forum qui n’a malheureusement pas donné grand chose, mais c’était un demis-ombre roublard vivant entre le monde matériel et le plan des ombres.

 

Ta partie de JPD la plus mémorable?

Je dirais une partie des aventurier du rail avec ma boîte neuve à Ludesco où nous avions invité l’illustrateur à se joindre à nous et qu’il nous a avoué que c’était sa première partie. Il a laissé sa dédicace dans la boîte !

 

Ton édition d’Orc’idée préférée?

Je garde un bon souvenir de “Sur son 31”, un peu plus intimiste, j’ai bien aimé “Bienvenue à Orc’itown” et “Trop meugnon” aussi, parce que les parties que j’y ai fait jouer se sont super bien passée.

 

Et à part les jeux?

De l’illustration, de la programmation, lire des livres, des bd et des webcomics, regarder des film (de temps en temps). Je suis aussi un grand marcheur et j’aime beaucoup le vélo.

 

Un mot pour la postérité?

Un seul ? Je dirai Polymorphe !